loading

Innovative practices for promotion and production of organic artichoke in Tunisia

Lieu: tunisia, Africa
Quantitative & qualitative enhancement of crop products Quantitative & qualitative enhancement of crop products
Budget total: € 3.149.410,00 | P�riode: De janvier 2007 à juillet 2010

Résumé

L’expérience, conduite dans le cadre du projet de coopération « Actions d’appui à la production des fruits et légumes en Tunisie » financé par le Ministère des Affaires Etrangers Italien,  a abouti à une série de résultats intégrés concernant la promotion et la production de l’artichaut bio en Tunisie. L’initiative a impliqué les secteurs de la recherche, les institutions publiques, les sociétés privées, la grande distribution, les producteurs tunisiens, afin de démontrer la rentabilité et viabilité de la culture de l’artichaut en conduite biologique en Tunisie soit du point de vu technique qu’économique.

 

Partenaires

General Directorate for Organic Agriculture - Tunisie

Candidat guide

- Élaborer les stratégies et les concepts opérationnels pour le développement de l’agriculture biologique - Préparer les plans de développement de l’agriculture biologique - Exécuter les plans de développement et développer les filières et les relations contractuelles - Appuyer les projets et les investissements réalisés dans le secteur et assure leur suivi - Assure le secrétariat permanent de la commission nationale de l’agriculture biologique - Assurer la coopération internationale et représenter le ministère auprès des organismes et des organisations internationales compétents

Vegetables Inter-professional Group - Tunisie

Partenaire de l'initiative

Higher Education Institute of Chott Mariem - Tunisie

Partenaire de l'initiative

artichaut_bio.

Innovations à au niveau technique: pratiques agricoles qui utilisent les intrants bio (compost, bio pesticides, etc.) et avec réduction de l’impact environnemental de la culture et amélioration du gout et de la qualité. Technique de récolte avec tige courte (réduction des pertes causées par la récolte des capitules avec  feuilles). Toutes les techniques innovantes ont été résumées dans un guide de bonne pratique.
Innovation au niveau environnemental: valorisation des variétés locales  (biodiversité et préservation)
Innovation au niveau de l’emballage : L’emballage utilisé pour l’essai de commercialisation était en papier compostable et design nouveau en tunisie.
Innovation dans la promotion: Carrefour a soutenu la “journée  de l’Artichaut Bio” et suite à cette expérience un “coin Bio” permanent a été crée.
Innovation dans l’approche de promotion: Valorisation gastronomique et culinaire de l’artichaut bio dans la manifestation “Bio expo” de Tunis. 

Photo.2.1.1 Journée de l'Artichaut Bio
Photo.2.1.2 Journée de l'Artichaut Bio

La Tunisie, dans le cadre des Pays Tiers Méditerranéens,  contribue discrètement au volume global des échanges commerciaux avec l’extérieur. Depuis l’application des accords de Janvier 2001 avec l’UE  des perspectives pour le secteur agricole ont été ouverts et ont renforcé la position de la Tunisie sur le marché européen. Ainsi l’élargissement de l’accès au marché européen pour certains produits agricole (huile d’olive, concentré de tomate et raisin de table…) et l’autorisation à l’importation de nouveaux produits, en grande partie des maraîchères destinés à la transformation comme l’artichaut et tout les produits issus de l’agriculture biologique ont été prévu
La production d’artichaut en tunisie présente un potentiel très important en matière d’export vue la précocité qu’offre le climat de certaines régions et la qualité gustative des  variétés cultivées.

L’initiative a contribué au renforcement des différents intervenants de la filière dont nous citerons:
• Les opérateurs  privés importateurs d’intrants bio ont été mis en contact avec la profession  italienne pour  élargir l’offre des intrants agricoles bio en Tunisie conformément au guide de bonnes pratiques sur l’artichaut bio produit.
• La grande distribution organisée (Carrefour de Soukra) a Été l’hote de  la journée de l’artichaut Bio produit par des parcelles du GIL et de l’ISA . 290  bouquets certifiés bio ont été vendu en 2 jours ;78% des acheteurs sont tunisiens.
•  Les producteurs ont pu bénéficier d’un Guide de Bonne Pratique Artichaut Bio et  des techniques innovantes ( paillage bio, thermo désherbage, intrants bio) essayés pour la premier foi en Tunisie et avec document videos.
• Une soirée thématique gastronomique sur l’artichaut tunisien bio.

Photo.4.1 Projet Tuniso-Italien d'appui à l'agriculture BIO

Les bénéficiaires directes de l’initiative font partie des différents réseaux. Leurs besoins sont détaillés entre parenthèses:  Institutions publiques (besoin de mettre à jour les normes techniques et le développement de la filière), sociétés privés (mise à jour sur l’innovation disponible), producteurs (bonnes pratiques, écoulement de la production bio),  recherche (mise à jour sur l’innovation et essaie dans les conditions tunisiennes et connaissance des consommateurs bio), Unités de vulgarisation (expériences de démonstration et de recherche appliquée pour vulgariser les techniques auprès des producteurs bio, guides de bonne pratique). L’approche de l’initiative a été donc soit  vertical  que  horizontal et a pu  engendrer des impacts très intéressant.  

 

 

Le staff technique d’appui à l’initiative était composé par différent personnes avec profils et compétences diverses. Le Directeur de la SAM-GIL,  1 personnels de la sous direction de l’agriculture biologique(DGPA) actuellement la Direction générale de l’agriculture biologique, le Directeur du CTAB, 1 Chercheur de l’ISA-Chot Meriem, 2 experts de l’AVFA pour la réalisation des vidéos, …

La difficulté majeure rencontrée a concernée la prise de connaissance de la part des entreprises privées qui commercialisent intrants biologique de la nécessité des agriculteurs de disposer des intrants non présents en Tunisie. Cette difficulté a été  atténuée grâce aux rencontres organisées avec la profession (nationale et italienne)

les impacts de l’initiative se situent  à différents niveaux.
A niveau économique : la vente de l’artichaut bio à un prix de vente supérieur du 30% n’a pas représenté un obstacle pour la vente. Le producteurs biologiques pourront compter sur des revenues importantes. Ce revenu pourra couvrir les couts de certification et des intrants bio. La grande distribution organisée (Carrefour) tunisienne a entamé des essais ultérieurs pour promouvoir les production bio (coin bio dédié permanent dans ses structures).
Biodiversité : les variétés bio d’artichaut sont des sélections locales de Violet d’Hyères (198 clones saines ont été sélectionnés et retenus pour la multiplication  dans le cadre du même projet)
Fin du cycle de vie des matériels : un emballage bio apte pour être compostée a été utilisée pour la commercialisation de l’artichaut bio dans l’essai commercial réalisé au Carrefour. 

• Promouvoir et sensibiliser les consommateurs tunisiens et producteurs sur l’importance de la consommation de l’artichaut bio ;sa contribution à la préservation de l’environnement et à la nouvelle forme de présentation du produit(coupe de la tige à uniquement 10 cm et maintient des feuilles au niveau des capitules plus jeunes pour une meilleure alimentation et pour un compostage de la matière organique sur champ) ainsi qu’à un emballage biodégradable
• En ce qui concerne les matières actives pour l’application des critères de contrôle raisonnée, le projet a aussi signalé les matières actives qui sont admises en agriculture biologique pour l’artichaut mais qui ne sont pas encore homologuées en Tunisie. Ces matières actives doivent faire l’objet d’une attention croissante afin de mettre les agriculteurs tunisiens en condition de pouvoir produire de l’artichaut en conformité avec les standards européennes

Les atouts de dissémination ont été très diversifiés, à savoir :
• Vidéos sur le site de l’AVFA
• Fiches d’information
• Poster
• Brochures sur l’histoire et la valorisation de l’artichaut
• Journées de terrain avec les producteurs
• Site internet du Projet
• Guide de Bonne Pratique ( 5000 exemplaires)