loading

Adapting Conservation Agriculture for Rapid Adoption by Smallholder Farmers in North Africa

Lieu: algeria, Africa
Sustainable management of natural resources Sustainable management of natural resources
Budget total: € 845.891,48 | P�riode: De juin 2012 à

Résumé

Promouvoir l’adoption de l’agriculture de conservation pour réduire la degradation des resource naturelles et pour améliorer la productivité, la profitabilité et la subsistance des system cultures/élevage en Afrique du Nord

Partenaires

Australian Centre for International Agricultural Research - Australie

Candidat guide

The Australian Centre for International Agricultural Research (ACIAR) is a statutory authority that operates as part of the Australian Aid Program. The Centre encourages Australia’s agricultural scientists to use their skills for the benefit of developing countries and Australia. ACIAR funds research projects that are developed within a framework reflecting the priorities of Australia’s aid program and national research strengths, together with the agricultural research and development priorities of partner countries.

Interantional Center of Agricultural Research in Dry Area - Tunisie

Partenaire de l'initiative

Recherches agricoles dans les régions arides

Technical Institute of Field Crops - Algérie

Partenaire de l'initiative

 L’obtention et la sélection de variétés de grandes cultures à hautes performances ;  La multiplication des semences des variétés sélectionnées (céréales, légumineuses alimentaires, fourrages), tout en assurant leur conservation, leur conditionnement et leur distribution ;  L’élaboration de référentiels techniques et réglementaires en matière développement des grandes cultures ;  L’adaptation et mise au point de techniques et de normes performantes de production ;  La caractérisation du milieu physique (climat-sol) en relation avec le choix des espèces et des techniques de production ;  Le transfert des acquis techniques de ces activités de recherche développement, en milieu producteur par le biais de tous les moyens de communication ;  La participation aux actions de formation et de perfectionnement de l’encadrement technique local ;  La réalisation d’études socio économiques caractérisant l’environnement de production des grandes cultures ;  La collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux dans le cadre de projets et programmes de recherche développement pour la promotion et le développement des grandes cultures

Les pratiques de l’agriculture de conservation (AC) offrent la possibilité de conserver les ressources naturelles, réduire les coûts de production tout en réduisant les fluctuations de rendement et les risques associés. Ce projet de développement vise à travers la recherche participative, à promouvoir l'adoption de AC par les petits agriculteurs en Algérie pour réduire la dégradation des ressources naturelles et à accroître la productivité, la rentabilité et la durabilité des systèmes de culture / élevage dans la région. Cette initiative a comme objectifs : Identification des contraintes d’adoption de l’AC par les petits agriculteurs et les moyens d’améliorer l’adoption. Identification et teste des options socio- économiques Identification et teste des améliorations sur les semoirs et dans la gestion des mauvaises herbes et de la biomasse dans les systèmes AC Amélioration des capacités des équipes NARES et les autres acteurs impliqués pour pratiquer et promouvoir l’AC

Changement positif grâce à des systèmes agricoles plus productifs et durables affecteront les moyens de subsistance des ménages agricoles. Ces ménages qui adoptent les nouvelles technologies seront en mesure de s'adapter aux risques de production, d'améliorer leur sécurité alimentaire, atténuer la pauvreté,et à développer la résilience à la sécheresse et la variabilité du climat. La recherche socio-économique vise à obtenir une meilleure compréhension des voies d'impact ainsi que les contraintes d’adoption associée avec le développement des systèmes de l'AC. L'objectif principal sera l'intégration de différentes compétences à explorer les défis de l’AC dans un contexte de systèmes. Il permettra d'élargir les connaissances des facteurs qui influent sur l'adoption de cette nouvelle technologie;et de maitriser de mécanismes et outils efficaces pour les facteurs: plante- sol, utilisation efficiente de l’eau,compromis dans la gestion de la biomasse et de l'intégration de l'élevage dans l’AC

Agriculture dans la wilaya de Sétif est limitée par les conditions climatiques défavorables, caractérisées par un environnement méditerranéen dominant avec des précipitations faibles et irrégulières, ce qui contribue à des rendements faibles, très variables et imprévisibles. La plupart des sols sont peu profonds, caractérisés par une  déficience en éléments nutritifs, matières organiques, une capacité de rétention d'eau faible, et sont par conséquent vulnérables à l'érosion.

Les pratiques de l’agriculture de conservation offrent la possibilité d'améliorer la fertilité des sols par diversification des cultures, une perturbation minimale ou nul des sols, l'améliorer la conservation de l'humidité et l'améliorer l'intégration des céréales-élevage grâce à une gestion plus équilibrée des résidus de récolte. Ce projet propose une approche intégrée grâce à la fourniture des technologies et conseils pertinents sur les meilleures pratiques dans un contexte local approprié à l’agriculteur. 

Nord Sétif Mauvaises pratiques, labour en pente

Les principaux résultats obtenus peuvent être résumés en ce qui suit :
-Caractérisation agro-écologique de la région, identification des contraintes environnementales et socio-économique, établissement d’un accord de partenariat et d'assistance technique avec des sociétés publiques pour adaptation et amélioration de machineries agricoles au profit des agriculteurs.
- Développement d'une gestion intégrée pour le contrôle des mauvaises herbes, diversification des séquences des cultures  pour améliorer la diversification et la productivité durable, développement et test des options d'alimentation animale alternatives intégrée, optimisation de la gestion des résidus de cultures et l'alimentation du bétail.
- Sensibilisation sur le système AC : avantages et les inconvénients, potentiels chez les agriculteurs, secteur privé, fabricants, les ONG, les décideurs politiques

Des agriculteurs, des ménages, des fabricants industriels, des prestataires de services, des grenetiers, des vendeurs de produits agricoles, des scientifiques, des étudiants,  des institutions publiques et privés ont directement ou indirectement été bénéficiaires du projet (Personnel de l’ITGC,  INPV , PMAT, Trait d’Union NGO , University Setif, Etudiants, HCDS,  INRAA, INSID, CCLS, ITMA de Sétif, DSA, CAW de Sétif)
A titre indicatif au cours de sa première année d’activités et en terme de nombre environ: 100 agriculteurs, 75 étudiants, 40 scientifiques, 50 femmes, 34 ménages, 10 vulgarisateurs, 4 fabricants, 1 importateur, 2 fabriquant industriels ont eu accès à bénéficier directement ou indirectement, de près ou de loin à ce projet

Les ressources humaines qui ont été impliqués dans cette initiative proviennent de diverses institutions avec différents background et spécialisation: des agronomes, des enterpreneurs, des spécialistes en études socio-économiques, des experts de sols, d'environnement, de production animale.

la liste des personnes impliqués est disponible en attaché.  

Ressources humaines impliqués dans l’initiative Ressources humaines impliqués dans l’initiative

Par mis les contraintes rencontrés on site :
-Indisponibilité des intrants aux moments opportuns semences, herbicides, carburant, …
- Conditions météorologiques et aléas climatiques défavorables à la réalisation des activités agricoles
-Indisponibilité de ressource humaine
- Manque de matériel agricoles et de mobilité affectant la réalisation les différentes actions agricoles
-Restriction de la langue de présentation des formations (Anglais) est parfois une contrainte de communication.
- Indisponibilité et retard d’acquisition des semoirs ZT a eu pour effet le retardement de l’achèvement des opérations d’installation des cultures
- Certains agriculteurs non encore convaincus ont eu à recourir au labour de leur parcelle de terres compromettant les efforts déployés
-Difficultés rencontrés sur quelques sites, chez certains agriculteurs non familiarisés avec l’alley cropping ont eu a pâturer et à détruire les jeunes plants d’arbustes fourrager.  

La réduction de l'érosion éolienne sur les sols sableux légers, et l'érosion de l'eau associées à des périodes de pluie intense sur les types de sols lourds, et ayant pour avantage  l'amélioration de matière organique du sol.
A coté de son impact économique, les résultats d'adoption de l’AC vont  jusqu'à une réduction de 80% de la consommation de carburant  l’effet bénéfique sur l'environnement qui en découle est incontestable.
Même en étant à ces premières phases, des intérêts à l’aspect environnemental se sont manifestées à travers des études de recherches menés par des chercheurs de l’université de Sétif intégrant le projet
On site la conduite d’une expérimentation mené sur quelques sites du projet sur la santé du sol, conduite par le Dr Rouag N. sur la faune et la microfaune du sol, la matière organique et la respiration du sol en conditions de l’AC,
Une autre étude comparative est en cours de réalisation sur l’inventaire  entomologiques entre le système AC et conventionnel.

Etude de recherche Etude de recherche sur la santé du sol intégrant le partenaire université

Des changements positifs escomptés vers  des systèmes agricoles plus productifs, rentables et durables affectera directement les moyens de subsistance des ménages agricoles et qui va s’étendre aux industries ruraux, locales, contribuant aux changements structurels dans les économies locales.
Succès de l'agriculture contribuera à tous les Objectifs du Millénaire pour le développement, associés au développement agricole et à la réalisation de la sécurité alimentaire dans la région
Il y aura aussi des avantages immédiats sur la nutrition de la famille, l'augmentation de la production de céréales et de légumineuses et de bétail ce qui aura des avantages particuliers sur l’augmentant l'apport en protéines au personnes.

Les chercheurs, les agents de vulgarisation, ainsi que les propriétaires de la ferme prendront part à certaines activités en fournissant un soutien logistique au besoin, faire des observations sur le terrain et de poser des questions et proposer des suggestions pour les chercheurs. La participation des agriculteurs (10) et des agents de vulgarisation pour la vulgarisation et la dissémination des résultats, solutions aux problèmes et innovations prometteuses qui seront vérifiées et démontrées au deuxième niveau d'engagement chez les agriculteurs de démonstration au nombre de 20. Jours aux champs organisée avec l’invitation de participants (des agriculteurs, les ONG, le secteur privé et les décideurs) en plus d'un grand nombre de personnel de vulgarisation et les chercheurs qui seront constamment engagés dans l'orientation de la discussion entre agriculteurs,la démonstration de techniques,répondre à des questions,en notant les commentaires d'évaluation ,des suggestions pour l'innovation