loading

Use of by agro-industrial products in animal feed with technology of feed blocks: formulation, manufacturing and use in animal feed.

Lieu: tunisia, Africa
Sustainable management of natural resources Sustainable management of natural resources
Budget total: € 150.000,00 | P�riode: De janvier 2000 à

Résumé

La valorisation des sous produits agro-industrie a permis :
→ la fabrication entre 200 et 250T  de blocs alimentaires annuellement et des bouchons dans les région du centre et du sud de la Tunisie 
Ces fabrications de blocs sont de démonstration en vrai grandeur pour  sensibiliser les agriculteurs ainsi que les décideurs du rôle des blocs alimentaires en tant que « Bonne Pratique de Développement Durable   pour
L’alimentation des ruminants et  la Sécurité Alimentaire ».
→ C’est grâce à ces expériences  qu’on doit pouvoir convaincre les partenaires en Tunisie et à l’étranger , pour  entreprendre,  dans une première phase, des projets de recherche/développement.qui sera suivie par la vulgarisation de la fabrication des blocs alimentaires dans d’autres pays..

 

Partenaires

National Institute of Agronomic Higher Education of Tunisia - Tunisie

Partenaire de l'initiative

National Agricultural Research Institut of Tunisia - Tunisie

Partenaire de l'initiative

Office of Livestock and Pasture - Tunisie

Partenaire de l'initiative

Promotion des productions animales, fourragères et pastorales.

Blocs multi-nutritionnels : Valorisation des sous produits et réduire le déficit alimentaire du cheptel

La fabrication des blocs alimentaires ou des bouchons  est une innovation technique   dans le domaine de l’alimentation des ruminants surtout durant les périodes de disettes et dans les zones à faible potentiel fourrager. Elle permet de produire une ration mixte de plusieurs sous produits sous une forme stockable, transportable et commercialisable.
Cette technique permet de valoriser les sous produits au niveau de l'exploitation agricole, de créer de l'emploi, de respecter l'environnement, de réduire la dépendance des éleveurs vis-à-vis des aléas climatiques et l'importation des aliments et par conséquent réduction du cout de l'alimentation.
Cette technique peut passer du niveau familiale au niveau industriel. 

Photo.2.1 Fabrication des blocs
Photo.2.2 Stockage des blocs
Photo.2.3 Transport des blocs
Photo.2.4 Consommation des blocs par des ovins

La Tunisie est caractérisée par un climat semi aride à dominance aride. Le cheptel souffre d'un déficit alimentaire chronique variant de 22 à 50 % surtout dans le centre et le sud ou la concentration du cheptel ovin et caprin est importante. Dans ces zones de faible productivité l'alimentation est basée essentiellement sur des matières importées (orge) et subventionnées. La recherche des alternatives s'impose, vu que le pays dispose d'une production important de sous produits. La fabrication de blocs alimentaires ou bouchons associant plusieurs sous produits est une solution pour réduire le déficit alimentaire. D'autant plus qu'elle est facile à adopté par les éleveurs.

Photo.3.1.1 Blocs comparable au aliment granulé
Photo.3.1.2 Blocs comparable au aliment granulé

• Mise au point avec la recherche d’au moins  de 15 formules de blocs alimentaires destinés pour les ovins et les caprins. leur formulation est en fonction des objectifs de production .
• Les bouchons à base de grignons d'olive +féverole a donné des GMQ (77 g/j) > ceux obtenus avec des régimes à base de bouchon de luzerne (34 g/j) et grignons + touteaux de soja (66 g/j)
• Les bouchons à base de grignons augmentent l'ingestion de la paille.
• Couverture des besoins d’entretiens des ovins et caprins alimentés avec des blocs alimentaires et sur les parcours.
• Diminution du cout de l’alimentation jusqu’a 20 % .
• Réduction des importations et économie de devise.
• Le coût de fabrication associé à une meilleure croissance des ovins encouragent à utiliser les bouchons à base de grignons en remplacement total des bouchon de luzerne.    
• Les blocs à base de dattes déclassés en substitution de l'orge en complément assurent une meilleure croissance des agneaux (60 g/j vs 35 g/j).

 

Photo.4.1 Essai d'engraissement d'agneaux : Consommation avec appétit


Les bénéficiaires directs  de l’utilisation  des blocs alimentaires ou des bouchons sont les petits et moyens  éleveurs  des régions du centre et sud de la Tunisie. Toutefois un meilleur apprentissage de la fabrication est nécessaire, une formation adaptée et approfondie est souhaitable et enfin une semi-automatisation de la production peut être
D'un grand apport pour diffuser la technique.

 


Lors du démarrage du projet fabrication des blocs alimentaires  à base des sous-produits agricoles et agro-industriels locaux par l’Office de l’Elevage et des Pâturages (OEP) depuis 15 ans ; les moyens humains étaient  en plus des chercheurs :
- une équipe centrale composée de 3  ingénieurs , assure  l’encadrement ,le suivi l’assistance technique et la formation des techniciens régionaux .
- une équipe régionale composée de 20 techniciens régionaux. Elle assure les réalisations pratiques de la fabrication des blocs alimentaires au niveaux régionale dans 15 gouverneras du centre et du sud du pays.
- Les cadres techniques régionaux du ministère de l’agriculture (CRDA) et des centres de formation agricoles qui assistent aux journées de démonstration pratique sur la fabrication des blocs alimentaires pour une meilleurs utilisation des sous-produits par les animaux.

-Sans oublier les chercheurs de l'IRESA (INRAT et INAT)

 

- La difficultés d'obtenir certains ingrédients pour la fabrication des blocs alimentaires sur toute l’année ( surtout le son) : pour surmonter ce problème nous avons obtenus des autorisations spéciales.
- Manque de main d’œuvre familiale au niveaux des petites et moyennes exploitations lors de la fabrication des blocs alimentaires manuellement.
- L’utilisation de quelques sous-produits agro-industriels (surtout les grignons d’olives) pour d’autre fins autre que agricoles ( comme combustibles ou des produits de beauté : des savons).
- Absence des organismes professionnels qui s’intéressent aux programmes de fabrication et de l’utilisation des blocs alimentaires dans l’alimentation des ruminants chez les petits et moyens éleveurs.
- L’industrialisation de la mise en bouchon n'es pas développé. L'OEP a réalisé un séminaire  sur le sujet  pour sensibiliser les industriels.

          
   La fabrication des blocs alimentaires à base des sous-produits agro-industriels humides  locaux ( pulpes de  tomates ;pulpes de betteraves ;marcs de raisins ;grignons d’olives ; raquettes et fruits de cactus, ect….) qui sont considérés comme des sous-produits périssables et disponibles en quantité importantes durant des longues périodes de l’année , est une technique   pro environnementale. En effet grâce à cette technique on peut contribuer à lutter contre les effets environnementaux néfastes  résultant de la périssabilité  et de la non valorisation de ces sous-produits, Ceci permet une meilleure protection de l’environnement,
  

Photo.8.1 Grignon d'olives
Photo.8.2 Pulpes de tomate
Photo.8.3 Fruits de cactus sur raquette

Les résultats d’expérimentation et des recherches de l’utilisation des blocs alimentaires à base des sous-produits agricoles et agro-industriels locaux dans l’alimentation des ruminants chez les petits et moyens éleveurs dans les régions à faible potentiel fourrager sont transférables à grandes échelles, dans d’autres pays en voie de développement.
On est prêt pour  dupliquer et transférer  le paquet technologique de la fabrication des blocs alimentaires  pour la petite paysannerie des  pays pauvres ou en voie de développement (Afrique, Inde, Amérique latine)  .
On peut aussi aider les gouvernements et les bailleurs de fonds ainsi que les organisations internationales (PNUD,ACSAD,ICARDA , FIDA, FAO etc.) à diffuser cette technologie dans le cadre de leurs projets. 

Photo.9.1 Technique facile et peu couteuse en présence d'écoliers: séance démonstrative de fabrication de blocs
Photo.9.2 Blocs faciles à utiliser en alimentation animale, sans matériel spécifique ni risques

Les initiatives de divulgation et de dissémination pour la technique des blocks alimentaires sont :
- Plus que 30 journées d'information destinées aux petits et moyens éleveurs sur la fabrication et l'utilisation des blocks alimentaire dans l'alimentation animale.
-  Un séminaire national sur la valorisation des grignons d'olive sous formes des bouchons dans l'alimentation animales (Mahdia le 28 février 2012).
- Participation à un atelier sur la valorisation des sous produits agro-industriel dans l'alimentation animale à l'Institut Supérieur Agricole de Mateur (18 Avril 2012).
- Formation des cadres de l'Office des Terres Domaniales sur la fabrications des blocks alimentaires (26 Avril 2012).

 

Photo.10.1 Journée d"information
Photo.10.2 Démonsteation de fabrication artisanale de blocs
Photo.10.3 Unité mécanique la fabrication de blocs