loading

Improving sheep productivity and competivenessin agricultural area by the adoption of INRA180 innovation

Lieu: morocco, Africa
Sustainable development of small rural communities Sustainable development of small rural communities
Budget total: € 1.000.000,00 | P�riode: De janvier 1998 à

Résumé

L’INRA, visant la valorisation des races locales, a créé une nouvelle race « INRA180 » constituée à partir de 50% des gènes Timahdite et 50% des gènes D’man, destinée à peupler les petits élevages dans les zones agricoles du Maroc. L’INRA180 est le résultat de plusieurs années de recherches ayant nécessité d’importants moyens pour son développement et sa caractérisation en station et chez les éleveurs privés. Cette race a réalisé une prolificité moyenne allant de 160% à 200 % après sélection et fixation.Dans les élevages particuliers la productivité, à 3 mois après agnelage, a atteint 38,5 kg/brebis. Les caractéristiques des carcasses permettent la production d’une viande de qualité.La productivité significativement élevée indique qu’elle est une femelle de choix pour augmenter le nombre d’agneaux commercialisables/brebis. Cette race permettra de soulager les zones de parcours fragiles, de réduire le déficit en protéines animales et de contribuer à la sécurité alimentaire

Partenaires

National Agronomic Institute - Maroc

Candidat guide

L’Institut National de la Recherche Agronomique "INRA" a pour mission d’entreprendre les recherches pour le développement agricole au Maroc. C'est un établissement public qui opère selon une: • planification stratégique adéquate pour renforcer les capacités prospectives d'adaptation, de réaction et d'anticipation de la demande sociale de recherche agronomique; • politique de proximité en se basant sur la régionalisation et la déconcentration de la recherche; • système intégré de suivi, d'évaluation et de contrôle; • gestion intégrée et rationnelle des ressources; • politique de valorisation de ses produits; • politique cohérente d'information et de coopération. L'INRA opère à travers dix centre régionaux de la recherche agronomique et 23 domaines expérimentaux répartis sur le territoire national et couvrant les divers agrosystèmes du pays. Les projets de recherche de l'INRA sont définis avec la participation des partenaires. Ils sont menés au sein de trente unités de recherche hébergés par les Centres Régionaux. Ils sont encadrés à l'échelle centrale par dix départements scientifiques à vocation disciplinaire. Pour accomplir sa mission et être au diapason de l’actualité scientifique, l’INRA entretient des relations de partenariats avec des organisations nationales et internationales, les structures de développement, le secteur privé et les Organisations Non Gouvernementales.

National Institute for Agricultural Research - France

Partenaire de l'initiative

Dans un contexte climatique, démographique et énergétique complexe, la recherche agronomique doit étudier des enjeux majeurs à des échelles variées. Imaginer la disponibilité et la sécurité alimentaire mondiale en 2050, contribuer à la limitation du gaz à effet de serre d’origine agricole, favoriser l’adaptation de l’agriculture et des forêts au changement climatique non réversible sont autant de préoccupations mondialement partagées. Elles impliquent, entre autres, de connaître les comportements des individus à l’échelle des territoires ou des marchés, d’étudier les liens entre la santé des plantes, des animaux et des hommes, de rechercher de nouvelles voies pour la production d’énergie et de matériaux issus de l’agriculture et d’en limiter en général l’impact environnemental. Pour cela, l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) produit des connaissances scientifiques et accompagne l’innovation économique et sociale dans les domaines de l’alimentation, de l’agriculture et de l’environnement.

Faculty of Veterinary Medicine, University of Liege - Belgique

Partenaire de l'initiative

La Faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université de Liège est la seule en communauté française à proposer un cursus complet permettant de devenir docteur en médecine vétérinaire. Elle dispose en effet du personnel encadrant et de toutes les infrastructures requises pour une formation de qualité. L'objectif de la formation est d'apporter à l'étudiant le savoir, le savoir-faire et le savoir-être dans le domaine de la santé et du bien-être animal, sans oublier les productions animales et la santé publique vétérinaire. La formation s'étale sur 6 années académiques (premier et deuxième cycle) et donne droit à un diplôme de médecin vétérinaire généraliste. Différentes spécialisations sont organisées dans le cadre de formations complémentaires dont la durée varie selon la discipline (1 à 5 années). La faculté est également très active dans le domaine de la recherche scientifique et organise une formation doctorale menant au diplôme de docteur en sciences vétérinaires (troisième cycle).

Sheep and goat National Association - Maroc

Partenaire de l'initiative

L'ANOC décline ses missions en deux objectifs principaux : 1. Objectifs Généraux: - Défendre les intérêts des éleveurs et du secteur, - Améliorer la productivité de l’élevage ovin et caprin ; - Augmenter et Diversifier les revenus des éleveurs ; 2. Objectifs Spécifiques - Elargir la base d’encadrement (Groupements, Eleveurs, Effectifs encadrés…) - Améliorer la technicité de l’éleveur - Développer l'utilisation des reproducteurs sélectionnés et inscrits au Livre généalogique, - Contribuer à l'organisation de la commercialisation des produits ovin et caprin,

Ministry of Agriculture and Fishery - Maroc

Partenaire de l'initiative

Développement de l’agriculture au Maroc

Hassan II Institute of Agronomy and Veterinary Medicine - Maroc

Partenaire de l'initiative

La nouvelle race INRA180 est le résultat de plusieurs années de recherches. Elle a été développée à partir de races locales. Il s’agit de la race Timahdite d’Atlas, connue pour sa capacité d’adaptation au pâturage et sa grande répartition géographique, et de la race D’man des oasis, connue pour ses aptitudes reproductives exceptionnelles à savoir sa forte prolificité, sa précocité et son déssaisonnement. La race INRA180 est composée de 50% des gènes Timahdite et 50% des gènes D’man. Cette race a été multipliée et caractérisée sur de nombreux caractères qualitatifs et quantitatifs, à la fois au niveau de la station expérimentale et dans des conditions des élevages privés. Cette race est destinée à peupler les zones agricoles disposant de ressources fourragères suffisantes, à augmenter la productivité des troupeaux d’ovins, à contribuer dans la satisfaction des besoins en protéines d’origine animale et à la sécurité alimentaire

• Le processus suivi pour la création-caractérisation de l’INRA180 constitue une expérience valorisable par différents acteurs (chercheurs, étudiants, éleveurs…) exerçant dans le domaine de l’élevage de mouton.
• La valorisation des ressources génétiques locales et la mise sur le marché d’agneaux ou viande caractérisés sur une quarantaine de caractères quantitatifs et qualitatifs sont nécessaires pour le consommateur avertis;
• L’approche logique et soutenue- avec l’appui des partenaires du Nord et sud dans les différentes étapes, la reconnaissance des pouvoirs publics de l’innovation INRA180 et l’engagement de l’ANOC pour la diffusion à travers une approche participative et formalisée, constituent également une expérience originale dans le domaine de la recherche -développement en élevage ovin.
• Le développement à grande échelle qui s’opère à partir de la diffusion des animaux chez les éleveurs depuis 2013 de façon participative est une garantie pour sa préservation

Brebis INRA180 Brebis INRA180
Béliers INRA180 Béliers INRA180

Le Maroc dispose d’un cheptel ovin de 17,3 millions de têtes caractérisé par la prédominance des races locales (96 %) adaptés certes mais ont la particularité d’être non-prolifiques (1,0 agneau) et peu productives (0,8 agneaux/brebis/année) impliquant une contribution faible pour la consommation (4,1 kg/pers/année) et un prix élevé de la viande (60-80 dh/kg). Pour répondre à la demande en viandes, le Département de l’agriculture prévoit  à l’horizon 2020 un accroissement de la production de 2,6%/an. Une alternative importante est de disposer d’animaux productifs capables de valoriser les ressources alimentaires suffisantes des zones agricoles.Ainsi, la nouvelle race, fruit de l’exploitation de la complémentarité entre les races locales, permet d’améliorer la production d’agneaux et promet de subvenir aux besoins des consommateurs tout en augmentant le revenu des petits éleveurs.

Troupeau de brebis INRA180 Une partie Troupeau de brebis avec leurs agneaux de la race INRA180 au niveau de la station de l’INRA
Avec agneaux Troupeau d'agneaux en prairie

- sur le plan recherches  voir fiche technique sur la race INRA180
-La reconnaissance par les pouvoirs publiques (arrêté 1582 (BO N° 5844 du 3/6/10).
-Sur le plan du renforcement des compétences :
- Réalisation de doctorat (recherche de base préalable à la race INRA180)
- Obtention de 2ème prix de l’OADA sur l’innovation dans le domaine de l’agriculture (impliquant en partie les résultats impliquant la race INRA180)
- Publications de plusieurs papiers  scientifiques dans revues international
- Participation par des communications orales ou posters dans séminaires nationaux et internationaux
- Réalisation de plusieurs ateliers de formation/sensibilisation durant les différentes phases de réalisation de cette recherche ;
- Plusieurs étudiants et stagiaires ont pu profiter par leur passage lors des réalisations des différents protocoles expérimentaux
- Plusieurs échanges entre experts (Nord <sud)  ont été réalisés
- Plusieurs visites d’éleveurs  et professionnels à la station de l’INRA.

Conférence sur la présentation des résultats sur la race INRA180 au Salon Conférence sur la présentation des résultats sur la race INRA180 au Salon International d’agriculture de Meknès en 2011
Cérémonie de remise du 2ème prix sur l’innovation scientifique dans le doma Cérémonie de remise du 2ème prix sur l’innovation scientifique dans le domaine discernée par de l’OADA, Alger.
Fiche Technique sur la race INRA180 Fiche Technique sur la race INRA180
Présentation Posters au congrès 3R (rencontres recherche ruminants) Paris Présentation Posters au congrès 3R (rencontres recherche ruminants) Paris, France
Présentation au ministre d’agriculture Présentation au ministre d’agriculture dans le stand de l’INRA des résultats de recherche sur la race INRA180 et acquis INRA en Production Animale à l’occasion de la 1ère édition du salon international sur les Viandes Rouges (Maroc Carne), Casablanca en 2012.

• Cette innovation a permis d’accumuler une grande expérience sur le terrain mais aussi un grand échange entre experts et intervenants. La masse importante de données et résultats générés constituent un savoir faire qui sera bénéfique pour le autres chercheurs-enseignants et étudiants ;
• l’Association nationale (ANOC) et autres ONG et éleveurs privés peuvent disposer d’une nouvelle race et qui sera mis à leur disposition dans un cadre formel avec accompagnement;
tion d’agneaux et de viande ovine;
• Les consommateurs servis d’une viande de qualité disponible toute l’année et à moindre coût. 
• Les pouvoirs publics qui cherchent à intégrer la race INRA180dans leur stratégie de développement de l’élevage ovin et la filière des viandes rouges. La race a été reconnue et a participé dons différentes foires mais aussi son programme de diffusion a été financé par les pouvoirs publiques;
• les éleveurs de l’ANOC qui ont pu tester cette race ont été satisfaits et ont demandé plus d’animaux

7th International Seminar of the FAO-CIHEAM Network on Sheep and Goats Présentation à la communauté des scientifiques des résultats sur la mise à l’épreuve de la race INRA chez les éleveurs au 7th International Seminar of the FAO-CIHEAM Network on Sheep and Goats. Sub-Network on Production Systems. Economic, social and environmental sustainability in sheep and goat production systems, Zaragoza, 10 - 12 November 2010
Sensibilisation et Formation Sensibilisation et formation des fils d'éleveurs sur la conduite de la race
Sensibilisation et discussion Sensibilisation et discussion avec des éleveurs sur la race INRA180, .2010
Sensibilisation et explication Sensibilisation et explication sur l’opération de diffusion et de transfert des animaux INRA180 au profit des bénéficiaires

El Fadili a été l’initiateur et le responsable de l’initiative dans toutes ses phases. D’autres partenaires ont été intégrés pour des aspects spécifiques dans le cadre de projets de collaboration financé dans le cadre international ou national :
El Fadili M. (INRA-Maroc) : Génétique animale, Coordinateur/responsable/ chercheur
Laamari A. (INRA-Maroc) : Agroéconomiste/ Chercheur
Leroy P. (Ulg-Belgique) : Génétique animale, Promoteur de la thèse (bourse CTB)
Dominique F. (INRA-France) : Génétique animale/ Co-encadrant Chercheur (Projet PRAD)
Kichou F. et Derqaoui L. (IAV HII) : Reproduction et santé animale / partenaires projets (PROFERD et PRAD) 
8 Techniciens (INRA, ANOC) : élevage, contrôles sur les animaux
10 stagiaires et 4 étudiants (marocains) ; Apprentis,  mémoires
10 ouvriers permanents (INRA-Maroc) : Conduite et intervention sur les animaux pour toutes les phases

Bailleurs de Fonds : Belgique (Ulg, CTB) ; France (SAGA) ; Maroc (INRA, MAPM-DEFR), Financement de la recherche.

../file-system/small/pdf ../file-system/small/pdf Liste des ressources humaines impliquées Liste des ressources humaines impliquées

Travailler avec différentes races et effectifs importants sur plusieurs années à la station INRA et garantir le budget nécessaire pouvoir disposer dans les délais (budget de l’INRA : procédures administratives lourdes). Pour pouvoir en sortir nous étions obligé de travailler avec des effectifs moindres, notamment en années difficiles. Nous étions à la recherche permanente de fonds (projets et conventions : PRAD, PROFERD, CTB, MAPM) avec des bailleurs de fonds nationaux et internationaux et ce pour contribuer au financement de nos expériences.

La faible capacité de production du troupeau INRA180 de l’INRA  ne nous a pas permis de toucher plus d’éleveurs chaque année. Alors, nous étions obligés de limiter la diffusion à une 60 aine de brebis par année. Devant cette difficulté, nous avons décidé de recourir à l’insémination artificielle pour assurer une large diffusion de la raceINRA180.

Il a fallu aussi convaincre les pouvoirs publics et l’ANOC pour reconnaitre et adopter la race INRA180

 la race INRA180 contribuerait à l’alimentation des grands centres urbains en agneaux/viandes, impliquant une moindre dépendance envers les zones fragiles arides et de montagne :
réduire la pression des ovins sur les parcours, préserver les ressources végétales et atténuer l’érosion
réduire le cout énergétique pour le transport des animaux des zones de montagne vers les centres d’abattage 
contribuer à l’amélioration de la biodiversité génétique du cheptel ;
Produire du fumier et contribuer à la préservation et l’enrichissement des terres agricoles
Atténuer le déficit en viande ovine qui s’élève à 40000 Tonnes/an. La substitution de 50000 brebis locales par des brebis  INRA180, produirait 1505 Tonnes de viande dans le cas d’un rythme de production annuel et de 2260 tonnes dans le cas d’un rythme de production de 3 agnelages en 2 ans. Ces niveaux de productions représenterait respectivement 82 et 123 % de la quantité totale de viande ovine sortie en 2009 de l’abattoir de Rabat

• L’INRA180 est en production à  la station El Koudia où elle constitue le noyau de sélection qui approvisionne les éleveurs  des zones agricoles en animaux (brebis et béliers) ;
• Les résultats de transfert des animaux INRA180chez les éleveurs dans les conditions des éleveurs Ont été très concluants ; une amélioration de la productivité de 40 à 60 % sur  la brebis locale  suivant l’exploitation.
• Une action de diffusion à grande échelle dans un cadre formel et contractuelavec accompagnement des techniciens INRA et ANOC est encours ;
• La présence chaque année de la race INRA180 dans le pole élevage de la foire international d’agriculture de Meknès indique que la race INRA180 est traitée comme les autres races locales nationales ;
• La reconnaissance par le ministère de la race INRA180 et son adoption par ANOC font que cette initiative est durable puisque la race estintégrée dans le programme national d’amélioration génétique de l’ANOC. 

Distribution des animaux Opération de distribution des animaux INRA180 au niveau de la station de l’INRA en
Lot de brebis INRA180 Lot de brebis INRA180 transférées chez un éleveur privé

Publications d’articles scientifiques et techniques dans revues
• EL Fadili, M. 2013. On station assessment of neonatal lamb mortality of Moroccan local breeds.Livestock Research for Rural Development.Volume 25, Article #151. Retrieved , from 
• El Fadili M 2011: Ewe reproduction and lamb pre-weaning growth and survival traits of ‘INRA180’ a synthetic sheep breed. Livestock Research for Rural Development.Volume 23, Article #85 

Publications dans séminaires internationaux et nationaux
• El Fadili, M. 2013.  Mortalité des agneaux de races ovines Timahdite, D’man et INRA180 durant la période pré-sevrage. 19ème journées de Rencontres Recherches Ruminants 4 et 5 Décembre 2013, Paris, Francepp 253.

Participation aux foires et salons d’agriculture (SIAM2010,11,12 et 14) et (Maroc Carne 2012, 13).

Dépliants et  à travers la radio Radio Medina FM sur la nouvelle race INRA180, Salon SIAM 2011

 

Dépliant Dépliant_raceINRA180 page 1
Dépliant Dépliant_raceINRA180 Page 2
Poster Poster montrant la race INRA180 au Salon International d’agriculture de Meknès
Poster Poster montrant la race INRA180 au Salon International d’agriculture de Meknès
Salon International d’agriculture de Meknès Poster montrant la race INRA180 au Salon International d’agriculture de Meknès
Salon International d’agriculture de Meknès Poster montrant la race INRA180 au Salon International d’agriculture de Meknès
../file-system/small/pdf ../file-system/small/pdf Publication scientifique Performances de reproduction et productivité de brebis F1 à F4 issues de croisements entre les races D’man et Timahdite
../file-system/small/pdf ../file-system/small/pdf Publication scientifique Estimation of additive and non-additive genetic parameters for reproduction, growth and survival traits in crosses between the Moroccan D'man and Timahdite sheep breeds