Revenir à la page complète
Retour

Agriculture et géopolitique au XXIe siècle : rivalités, stratégies, pouvoirs

Titre
Agriculture et géopolitique au XXIe siècle : rivalités, stratégies, pouvoirs
Résumé
L'agriculture – et par conséquent l’alimentation – s’inscrivent sur des territoires (géo) et se retrouvent au cœur des stratégies de puissance et / ou des rivalités de pouvoir (politique), de l’échelon régional au niveau international ou multilatéral. Agriculture et géopolitique sont ainsi deux maîtres mots que l’histoire conjugue en permanence. Pourtant, agriculture et alimentation sont généralement considérées à l’aune de l’économie ou de l’agronomie. Malgré leurs enjeux multidimensionnels et inter-sectoriels, elles sont rarement analysées sous l’angle des rivalités de pouvoir et des luttes d’infl uence. Des défi s comme la préservation du foncier ou de la ressource en eau, l’impact du climat ou l’évolution de la consommation restent souvent compartimentés, sans s’articuler. Simultanément, la dimension essentiellement agricole de ces enjeux est oblitérée. Résultat : l’agriculture, question plurielle et transversale, n’est perçue ni à sa juste valeur, ni dans toutes ses composantes. Aujourd’hui, elle eff ectue pourtant un retour fracassant et retrouve sa place de pilier du développement. Le sentiment que l’agriculture constitue un eldorado se propage, alors même que dans d’autres parties du globe, les violences politiques accablent bien plus la production que les contraintes techniques et géographiques. La malnutrition et la faim, qui touchent près d’un milliard d’êtres humains, sont davantage imputables aux conflits et aux confrontations qu’à l’insuffisance de la production globale. Dans ce contexte, les interrogations récurrentes sur « peut-on nourrir le monde ? » sont certes légitimes et font le miel des prévisionnistes. Mais elles s’intègrent dans des questionnements à très long terme et conduisent à faire tourner de multiples modèles scientifiques, alors que l’urgence alimentaire exige d’agir aujourd’hui si l’on veut améliorer le futur. Il est crucial de se demander si « l’on veut nourrir tout le monde », mais aussi développer de manière équilibrée tous les territoires car la question agricole ne se pose pas sous le seul angle alimentaire. Assurer l’intégration économique et sociale des paysans du monde constitue également une vocation fondamentale de l’agriculture. Une paysannerie disqualifiée et des territoires déconsidérés sont autant vecteurs d’instabilité politique que la faim. Les années deux mille ont remis ces évidences au premier plan. L’agriculture constitue l’un des domaines les plus porteurs d’avenir qui soient. Il faut donc dépasser les frontières techniques et agronomiques et prendre la mesure des fondamentaux géopolitiques en jeu. C’est toute l’ambition de ce Cahier d’études, pluridisciplinaire et engagé, composé de onze articles rédigés par seize chercheurs. Fixant un panorama global qui positionne les enjeux agricoles, alimentaires et ruraux au cœur des relations internationales du XXIe siècle, l’ouvrage analyse le rôle des acteurs, des entreprises et des hommes dans un contexte marqué par de profondes mutations écologiques, financières et stratégiques. Il étudie les grandes aires géographiques de la planète afi n de dévoiler l’arrière-plan géopolitique de l’agriculture. Il démontre que le basculement du commerce mondial, le redéploiement de l’arme alimentaire, les revendications des paysanneries, les innovations technologiques, la conquête de l’eau et de la terre, les agitations sur les marchés céréaliers ou les risques environnementaux constituent autant de variables motrices qui font de l’agriculture et de l’alimentation le champ géopolitique de l’avenir. En résumé, il prouve que le futur agricole et alimentaire mondial dépend bien davantage des rivalités, des stratégies et des jeux de puissance que de la simple capacité de la planète à nourrir les hommes. De quoi interpeller les responsables politiques et professionnels, les médias et, plus largement, tous les lecteurs soucieux d’élargir leurs réflexions au-delà des limites actuelles.
Plus
Année
2012
Publié en
Cahier Déméter 13
Étiquettes
24/01/14 - Introduit par: Sebastien Abis
Socio-economic dynamics and global markets
Thème principal: Socio-economic dynamics and global markets